vivo

Des couleurs aussi belles que vos souvenirs : ZEISS et vivo révèlent la magie de la science des couleurs

Paris, le 30 mai 2022

vivo et ZEISS introduisent de nouvelles normes de qualité d'image et de fidélité des couleurs aux smartphones

Elles offrent également un rare aperçu des coulisses et révèlent les cinq éléments majeurs sur la manière dont la science permet d'obtenir un rendu idéal

Plus que jamais, la couleur parfaite associe l'art et la science pour recréer la perception humaine


Les êtres humains ne voient jamais seulement la couleur. Lorsque l'on voit un beau ciel bleu ou l'on se prélasse à la lueur d'un feu de cheminée, le cerveau fournit de réels efforts pour construire une image. Lorsque nous percevons une image, nous faisons appel à nos souvenirs et à notre connaissance de l'apparence des choses, ce qui aide notre cerveau à compenser instantanément des variables telles que la couleur de la lumière. Alors comment enseigner à un système de caméra à voir comme le fait l'être humain ? Et comment les smartphones, dotés de plusieurs systèmes de caméra, offrent-ils une expérience cohérente des couleurs, où les photos prises en grand angle ont la même couleur qu'une image de portrait ? Cela s'appelle l'art de la science des couleurs.



Grâce à leur partenariat unique, vivo et ZEISS ont travaillé ensemble pour apporter de nouvelles normes de qualité d'image et de fidélité des couleurs aux smartphones vivo. David Abreu, Senior Scientist en Imagerie Mobile Imaging chez ZEISS Consumer Products, offre un rare aperçu de ce qui se passe au sein du laboratoire d'imagerie de vivo et de ZEISS, afin de comprendre comment les deux sociétés ont réussi à introduire des normes professionnelles de science des couleurs dans le monde de la photographie sur smartphone. De la capture d'une image à sa reproduction à l'écran, David Abreu présente cinq points de vue sur la couleur, et explique comment ils sont utilisés pour aider les smartphones vivo à créer le cliché parfait.


1. La couleur est un procédé. Qu'il s'agisse des bâtonnets et des cônes de nos yeux, ou des capteurs RVB de Bayer sur un appareil photo numérique, la reproduction de la couleur est un procédé complexe. Lorsqu'il perçoit une couleur, le cerveau humain compense de manière dynamique des variables telles que la façon dont les yeux perçoivent les différentes longueurs d'onde de la lumière, ou l'impact de l'éclairage d'une scène sur ce qui est perçu. Lorsque l'on voit, par exemple, une banane jaune sous une ampoule à éclairage légèrement bleu, celle-ci est toujours perçue comme étant jaune. Cela s'explique par le fait que le cerveau utilise également la mémoire de l'apparence des choses pour informer la perception.


2. Les couleurs parfaites ne correspondent pas à la perception humaine. Bien qu'elle soit indéniablement sophistiquée, la perception humaine a ses limites. Par exemple, une scène au coin du feu est toujours perçue avec une dominante orange chaude, car le système visuel ne corrige pas systématiquement la balance des blancs dans les situations extrêmes. Pour la même raison, une scène de « Golden Hour » juste après le lever du soleil a un aspect chaud distinctif. Par conséquent, la création de couleurs parfaites dans un appareil photo ne correspondra pas aux particularités de la vision humaine. L'un des principaux défis de la science de la couleur est de reproduire ces processus, pour faire correspondre la vision artificielle à la perception humaine. C'est d'ailleurs ce qui motive le développement d'algorithmes permettant de reproduire agréablement la perception humaine.


3. En laboratoire et sur le terrain. Les spécialistes vivo de la couleur effectuent bien entendu des tests en laboratoire à l'aide d'équipements et de cibles spécialisés, mais prennent également des photos en conditions réelles. La couleur de l'herbe verte, par exemple, doit être plus vraie que nature. Les équipes vivo s'en assurent en réalisant des tests en laboratoire et en filmant ces scènes sur le terrain, l'appareil en main ! Elles recalibrent ensuite le système de la caméra pour s'assurer que les images obtenues sont plus proches de la réalité.


4. Les consommateurs veulent des couleurs différentes de celles des professionnels. La reproduction des couleurs est aussi bien une affaire de jugement que de précision. « Le système d'imagerie peut viser à créer des couleurs telles qu'elles sont, telles qu'on se les rappelle ou telles que l'utilisateur les désire », explique David Abreu. « Nous savons que les utilisateurs souhaitent des images plus vives, prêtes à être partagées. Celles-ci peuvent ne pas être strictement fidèles à la réalité, mais elles doivent se rapprocher de la réalité et de l'image que nous en avons. » C'est pourquoi les appareils vivo proposent deux modes de couleur différents : vivo Vivid Color, qui offre un aspect plus coloré et instantanément agréable à l'œil nu, et ZEISS Natural Color, pour une couleur plus vraie et plus précise. Ce deuxième mode est particulièrement précieux pour les photographes plus ambitieux et les professionnels qui souhaitent ajuster manuellement l'aspect de leurs images, car il offre un point de départ plus neutre pour la post-production des couleurs.


5. Créer une expérience de couleur cohérente avec plusieurs systèmes de caméra. Aujourd'hui, les smartphones phares tels que le vivo X70 Pro offrent des systèmes d'imagerie très sophistiqués, avec plusieurs modules d'appareils photo, qui couvrent un large éventail de besoins, qu'il s'agisse de selfies ou de macro, de grand angle ou de téléobjectif. Pourtant, s'assurer que cet ensemble de matériel fonctionne de manière cohérente est un art en soi : chaque élément de la chaîne d'imagerie, de l'objectif au capteur, a une incidence sur la reproduction des couleurs. Les différents objectifs ont des propriétés d'absorption différentes pour les différentes longueurs d'onde de la lumière, qui doivent toutes être corrigées en conséquence. Parallèlement, les différents capteurs peuvent réagir différemment aux différentes couleurs. Au sein du laboratoire d'imagerie vivo, des efforts particuliers sont déployés pour tester, calibrer et faire correspondre les couleurs de chaque module de caméra afin de s'assurer qu'ils fournissent tous un résultat cohérent. David Abreu conclut : « En conséquence, l'utilisateur peut être sûr d'obtenir les mêmes couleurs, et ce quelle que soit la manière dont il souhaite prendre sa photo. » 


vivo et ZEISS - Partenaires d'excellence 

Grâce au partenariat vivo ZEISS Global Imaging, annoncé en décembre 2020, vivo et ZEISS se sont associés pour apporter des normes photographiques professionnelles au monde des smartphones. Au cœur de ce partenariat stratégique à long terme se trouve le laboratoire révolutionnaire vivo ZEISS Imaging Lab : ce programme unique de recherche et développement conjoint établit de nouveaux critères d'excellence en matière d'imagerie pour smartphones en développant de nouveaux appareils vivo dotés de conceptions optiques avancées. Parallèlement, des processus de test rigoureux garantissent des normes de qualité professionnelle, aidant ainsi les utilisateurs de vivo à réaliser leur cliché parfait.